Hypocondriaque moi ?

Coucou mes amours,

J’espère que vous allez tous bien? Je vous écris un petit article en direct de mon lit avec ma tisane d’un côté et ma boite de médicaments de l’autre. Vous l’aurez bien compris, je suis malade 🙁 

Et pour tout vous dire, je fais partie de ces personnes qui sont de très mauvais malades. Bon disons la vérité : je fais partie des personnes insupportables quand je suis malade. Le monde s’arrête totalement de tourner (on parle bien de rhume, angine, gastro ou grippe), je ne suis plus capable de rien faire, je me transforme alors en une véritable loque morveuse et déprimée. La chambre, et plus particulièrement le lit, deviennent alors mon territoire. 

Les seules phrases qui sortent de ma bouche sont “Non ça ne va pas du tout“, “Je suis malaaaaaade“, “Je suis sûre que j’ai une maladie inconnue, mais si si je te jure j’en suis suurr“, “Je vais mooouriir, adieu monde cruel”, “Achève moi maintenant qu’on en finisse pour de bon” ou en répondant par des onomatopées à toutes questions. C’est limite si je n’ai pas écrit mes dernières volontés. Car oui car en plus d’être une très mauvaise malade je suis (un peu… enfin beaucoup) hypocondriaque.

Je suis le genre de personne qui se sent totalement rassurée dans les hôpitaux avec tous ces médecins ainsi que dans les pharmacies entourée de tous les médicaments, qui représente pour moi une véritable caverne d’ali baba.

C’est limite si le numéro de mon médecin n’est pas inscrit dans mes numéros favoris, juste au cas où… Car oui mon médecin est une des rares personnes en qui j’ai totalement confiance. Cependant, je peux remettre son diagnostic en question :

  • Ca se trouve il s’est trompé et j’ai une maladie inconnue...” (dit sérieusement bien sûr)
  • Mais non chérie tu as juste une angine ! “
  • Qui sais ?
  • Bah le médecin !
  • Mouais, mouais, on verra bien” (car oui être malade te rend tellement optimiste 😉 )

Autant vous dire que si Docteur House existait vraiment je ne serais jamais loin de lui.

Car oui une simple angine chez une personne hypocondriaque devient un probable cancer de la gorge (non non le pire c’est que je n’exagère pas). De même, un mal de dos, devient une hernie discale ou une insuffisance rénale ; un léger mal de tête devient une migraine ophtalmique, voire une tumeur ; un mal de ventre devient une occlusion intestinale ou une une possible appendicite ; un rhume est forcément plus grave qu’un simple coup de froid (voir la diphtérie) ; des variations soudaines de température : “j”ai de la fièvre je te dis, je suis en train de tomber malade j’en suis sûre“, et j’en passe… Et puis alors si on fait un tour sur le web, cela devient une maladie inconnue et fulgurante.

Alors quand une personne tousse près de moi au bureau, au restaurant, dans le métro (métro = nid à microbes, gants obligatoires), je le regarde de travers avec la seule envie de lui hurlez : “Mais rentrez chez vous…rentrez chez vous avec vos microbes !!“. Et puis les personnes “héroïques” qui viennent quand même au travail, vous pouvez vous abstenir… armée de mes bouteilles de désinfectant, le paracétamol jamais loin, je vaporise partout les endroits où il est passé avec un désinfectant.

Forcément vous l’aurez deviné je suis une grande adepte des bouteilles de désinfectant pour les mains. Et si j’oublie d’en glisser une dans mon sac, je suis au bord de la crise de panique, et je pars désespérément à la recherche de la pharmacie la plus proche. Mon slogan pourrait être : “Tuons les germes, tuons les bactéries, elles sont partout!!

Je fais une crise de panique quand mes amis transgressent la règle n°6 qui est de ne jamais boire dans mon verre ou pire dans ma bouteille. Ceci peut clairement être un motif de réévaluation de notre amitié. 

De même si une personne me dit “se sentir mal ou pas très bien” je lui fait comprendre gentiment que se serait bien qu’elle et ses microbes partent loin (très loin) de moi (qui sous-entend un “casse-toi viite”). 

Bon je vous rassure ce n’est qu’une angine, et un peu d’autodérision ne fait jamais de mal. Et puis quand on est malade, c’est aussi l’occasion de rattraper tous les épisodes que l’on n’a pas eu le temps de voir. Il faut aussi voir le côté positif. Sur ce je retourne bien au chaud dans mon lit.

Love,

Rosalys

Leave a Reply